Rapport sévère pour France Télécom

Publié le par Jeannot LaTruffe

img444a0af2993f5-1-.jpg

On s'en doutait un peu, désormais c'est confirmé. Les employés de France Télecom vont mal. Voilà le constat du rapport rendu lundi par le cabinet Technologia.

«Ressenti général très dégradé», «fragilisation de la santé physique et mentale de certains salariés», «ambiance de travail tendue, voire violente», le constat est accablant et et sans appel. Selon le rapport , seulement 39 % des salariés de France Télécom se disent "aujourd'hui" fiers d'appartenir à leur entreprise, alors qu'ils étaient  96 % à l' affirmer auparavant. La fierté d'appartenance est "un indicateur fort, dont Technologia nous a dit que c'est le dernier qui se dégrade. Cela en dit long sur le ressenti du système de management", souligne M. Beldjoudi ( délégué Fo) . L'enquête révèle également une "mobilité fonctionnelle très mal accompagnée" et une "mobilité géographique des non-cadres sensible". Autre point noir, la dégradation des relations sociales. Une situation surtout ressentie par les non-cadresEn effet, 55% des salariés se disent "plutôt pas satisfaits" sur le plan professionnel et 45% "plutôt satisfaits". 65% affirment que leurs conditions de travail se sont dégradées, 30% les disent inchangées et 5% les ont vues s'améliorer.


Des salariés stressés !


La dégradation des conditions de travail n'est pas le seul malaise au sein de l'entreprise. Près de 52% des salariés interrogés disent aussi qu'il leur est arrivé de se sentir "très fatigués ou stressés dans les douze dernier mois", 40 % que cela leur arrive "souvent".. Ils sont par ailleurs 39 % à répondre que leur santé s'est dégradée ces cinq dernières années. Selon M. Morville, le rapport montre que "beaucoup de personnes pensent que les valeurs qu'elles défendent sont entrées en contradiction avec le management ou les objectifs de l'entreprise".

Ces résultats "confirment les tendances révélées par l'Observatoire du stress", créé en 2007 par les syndicats SUD-PTT et CFE-CGC, a insisté M. Morville. "Le diagnostic est révélateur de la situation interne et cela corrobore tout ce que la CFTC a dénoncé dans cette entreprise", a ajouté Patrice Diochet (CFTC). "J'espère que ce diagnostic va être un détonateur, on doit se servir de cet outil pour faire pression", notamment sur les négociations en cours sur le stress. Celles-ci étant censées se conclure à la fin de l'année.


De nouvelles résolutions


De son côté, France Télécom semble avoir bien pris en compte ce rapport. L'opérateur assure être en train d'écrire "le nouveau contrat social au sein du groupe". Et notamment un "arrêt de la mobilité pour les salariés à moins de trois ans de la retraite", une "stabilité sur un nouveau poste pendant au moins trois ans" ou encore "un réexamen de l'ensemble des conditions de travail, notamment les locaux" et "la gestion des pauses sur les centres d'appels".La direction à également annoncé "plus de proximité dans l'accompagnement des salariés avec le recrutement de 150 postes de ressources humaines de proximité et plus de médecins de travail".

                                                                                                       C-J L

 

Publié dans Société

Commenter cet article