Les Jeux Olympiques d'hiver: un événement mineur?

Publié le par Martin CHUCHU

http://www.hdfocus.fr/img/actus/1081.jpg

Saviez-vous que les Jeux Olympiques d'hiver allaient se dérouler à Vancouver, au Canada, dans un peu plus d'un mois? Il faut bien se rafraîchir la mémoire car ni les médias ni le public français ne semblent prêter attention à cette compétition planétaire. Quid d'un évènement sportif qui tend à devenir mineur pour les Français ?

Les Jeux Olympiques sont considérés comme l'évènement sportif le plus suivi dans le monde. On était donc en droit d'attendre une couverture médiatique de tous les instants. Pourtant, alors que la compétition débutera le 12 février prochain sur le sol canadien à Vancouver, aucun engouement ne semble apparaître à ce jour dans les médias. Silence radio.

 

Est-ce la saison qui refroidit les ardeurs de la presse ? On est en effet très loin de la passion que suscitent les Jeux Olympiques d'été, et notamment ceux de Pékin en 2008. La Coupe du monde de football, qui ne se déroulera pourtant qu'en juin prochain, prend même le pas sur Vancouver.

Alors comment expliquer ce manque de considération ? Toute d'abord par le manque d'attrait des Français pour certains sports d'hiver. En effet qui connait le skeleton (photo), le short track ou encore le curling ? Des disciplines dont la visibilité est infime, et dont la pratique est réduite à seulement quelques adhérents. Difficile pour les spectateurs d'aborder des sports inconnus.

 

skeleton.jpg Les stars manquent à l'appel           


En outre les Usaïn Bolt, Mickael Phelps ou encore Rafael Nadal sont autant de têtes d'affiche qui ont su attirer l'attention du grand public. Ces stars suscitent un enthousiasme qui a permis l'épanouissement de la compétition. Seulement, à Vancouver aucun grand nom ne sort du lot, surtout dans le clan tricolore.

 

Et quand un français, tel Jean Baptiste Grange, représente un espoir, il se blesse peu avant la compétition.  Manque de chance. Autre exemple en patinage artistique où on parlera probablement plus des facéties des commentateurs Philippe Candeloro et  Nelson Monfort que des performances de Brian Joubert, en convalescence. Une absence de leader qui dessert forcément ces J.O 2010. En effet, les vedettes qui captent la lumière sont également ceux qui séduisent les annonceurs ou les sponsors. Sans stars, on récolte forcement moins de "dollars"...

 

la-deception-joubert_actus.jpg

Publié dans Sport

Commenter cet article