Identité Nationale : Morano dérape, l'UMP (se) débat

Publié le par Mathieu OLIVIER

Le débat sur l’identité nationale n’en finit plus de déraper . C’était au tour de Nadine Morano de dresser le portrait-robot du musulman français. Un brin caricatural. Au point qu’une nouvelle fois, des voix s’élèvent et réclament l’abandon du débat.

 

nadine-morano

« Ce que je veux, c'est que [ce jeune musulman] se sente français lorsqu'il est français, qu'il aime la France, quand il vit dans ce pays, qu'il trouve un travail, qu'il ne parle pas le verlan et qu'il ne mette pas sa casquette à l'envers. »

 

Nadine Morano a versé un peu plus dans la caricature lundi soir à Charmes dans les Vosges, lors d’un débat sur l’identité nationale française. Charmes, ville de Maurice Barrès, figure du nationalisme à la française. Charmes, d’où une nouvelle polémique a été lancée. Car dès le lendemain, Mohamed Moussaoui, président du Conseil Français du Culte Musulman s’indignait d’un « portrait type d'un Français musulman, avec une casquette à l'envers, parlant verlan, rechignant à trouver un emploi. »

 

Nadine Morano prend donc la relève d’André Valentin et son désormais célèbre « On va se faire bouffer, on en paye déjà 10 millions à rien foutre »,  et de Brice Hortefeux et de ses « auvergnats ». Entre autres.

 

Malaise à l’UMP

 

Bien que la secrétaire d’Etat à la Famille estime que ses propos ont été « détournés », cela n’en est pas moins un nouveau tollé pour le débat lui-même. La gauche le dénonce unanimement. Mais c’est surtout à droite et au sein de l’UMP que les divergences commencent à inquiéter. Dominique de Villepin dénonçait  par ailleurs un débat qui « n’aurait jamais dû s’ouvrir » alors que le député de l’Aube François Baroin demande sa suspension. C’est toute la Chriraquie qui semble ainsi se permettre de fronder.

 

Mieux, la Sarkozye elle-même est mal à l’aise et affiche sa volonté de recentrer le débat. La voilà gêner aux entournures par une consultation qu’elle a personnellement imaginée. Un comble ! L’UMP, à vouloir rassembler la droite au sens large, semble ainsi avoir du mal à contenir ses différents courants. Des gaullistes aux libéraux, de De Villiers à Hervé Morin, la majorité et le rassemblement ont sans doute un coût.  Les bancs des députés UMP à l’Assemblée Nationale lors de la discussion sur l’Identité Nationale mardi soir étaient en tout cas bien clairsemés…

 

 

 

 

Publié dans Politique

Commenter cet article

Citoyen Lambda 07/01/2010 21:26


Bonjour,

Voici la pétition que j'ai lancé en faveur d'un référendum sur la construction de moquées :

http://tinyurl.com/ykd3k8r