De plein Dray

Publié le par Philippon, papillon

Dans une vidéo publiée sur le site de Nasser Ferradj, maire-adjoint de Noisy-le-Sec, Julien Dray, récemment blanchi par la justice, plombe ses potes du PS qui l'ont plaqué pendant l'enquête. Histoire de remettre la montre à l'heure...


julien-dray


2010 devrait être l'année propice au Parti Socialiste pour (enfin) juguler les errements de sa politique. Mais Julien Dray s'en fout. Julien Dray a très mal vécu l'année 2009. Une annus horibilis qu'il entend imputer à ses camarades socialistes. Le député a dû ahaner contre les accusations d'argent, après que la Tracfin a révélé des fluctuations interlopes sur son compte en banque. Déchargé par la justice en décembre dernier, Juju contre-attaque et règle crûment ses comptes avec certains membres du P.S.

 

Le martyr contre-attaque…


Harlem Désir, eurodéputé, Laurence Rossignol, secrétaire nationale chargée de la rénovation, Arnaud Montebourg et Jean-Christophe Cambadélis, secrétaire national du PS aux relations internationales se font flinguer par le député. Et comme un nouveau départ, Juju n’hésite pas à appuyer un peu plus fort sur la gâchette, manière de rappeler qu’il sera à l’heure pour les régionales d’avril prochain.

 

A l’heure mais aussi dans le bon timing à en croire Nasser Ferradj qui jugeait, lundi, le moment "opportun pour répondre aux attaques", un an après "l’affaire Dray". 

En guise de mise en bouche, Dray parle "d’enfants gâtés". "Ils ont tous rompu avec moi sur des problèmes individuels". Et de balancer la première bille pour un Harlem nommé Désir. "C'est parce qu'il n'a pas eu le secrétariat national au sein du PS qu'il espérait. (...) Et donc maintenant, il est porte-flingue de Bertrand Delanoë, tu parles d'une trajectoire ! Il s'est enfermé dans un rôle d'apparatchik " . Blasé, Juju aurait voulu que l’ancien président de SOS Racisme le coudoie face à la furie médiatique. "Je ne lui demandais pas de dire que j'étais innocent ou pas, c'était pas son problème, son problème, c'était d'être avec son pote ".


Laurence Rossignol déchante

 

Dans le sillage de Désir, Dray tance la secrétaire nationale chargée de la rénovation de qui il était proche du temps de la LCR. "Elle a rompu parce que dans l'équipe de direction du PS de 2003, elle est membre du bureau national, mais elle n'a pas le titre de secrétaire national. Alors elle me fait un caca nerveux. Après elle s'en va, elle est devenue je sais pas quoi, apparatchik du PS chargé de l'environnement ".


Juju la menace

 

Après avoir épinglé ses deux potes, Juju passe à l’intimidation. "Se sont comportés de manière honteuse à [son] égard " Arnaud Montebourg et Jean-Christophe Cambadélis. Dray fait une promesse au premier "Un jour ou l'autre, on se retrouvera ", donne un avertissement au second  "Il a un problème avec sa conscience, un jour ou l'autre, il sera rattrapé par tout ça ".

 

 Le retour de Docteur Dray


Parce que Juju est humain, il recadre ses règlements de compte dans « une épreuve qui laisse pas indemne » [sic] comme "une sorte de réexamen de 25 ans d’activité politique ". Au niveau politique justement, le député ne compte pas s’appesantir sur sa tourmente judiciaire. Il assure en effet être "beaucoup plus proche de Robert Hue que de la direction du PS " tout en promettant une machiavélique autopsie du parti. "Je vais dire ce que je pense de l'état de la gauche. J'ai acquis cette liberté. Cette affaire m'a donné le droit de parler ". Ah au fait, Julien Dray sera candidat PS dans l’Essonne. Banzaï !

 


Publié dans Politique

Commenter cet article